Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 09:22

C'était de tradition, toutes mes vacances se passaient à Concarneau, charmante petite ville du Finistère Sud.

Plan_01 Je précise Finistère SUD, car si vous ne le savez pas encore, la Bretagne du SUD est bien différente de la Bretagne du NORD. C'est un peu comme entre Ajaccio et Bastia : rien de commun et rivalités très importantes suite à une faute impardonnable. Du style de l'oncle de la grand-mère du cousin de la bouchère de la voisine d'en face qui un jour a éternué sans dire pardon, le truc impardonnable.

78_1_b_3   Ma grand-mère devait être une femme avant gardiste quand elle était jeune, ou quand son mari était encore vivant. Il y avait chez elle une télé, une télé des années 1960 le genre de télé avant-gardiste.

C'était une des premières télés, du temps où on appelait ça un téléviseur, d'ailleurs sa télé s'appelait "un téléviseur". Remarquez l'écran bombé, c'est très important pour la suite.

19652 J'imagine que du temps de l'achat de la dite télé, ou plutôt du téléviseur, les images arrivaient, comment dire : bombées en creux. C'est pour cela que l'écran du téléviseur était bombé en bosse: pour restaurer une image correctement proportionnée.

C'était très avant-gardiste à l'achat, ça l'était moins quand les téléviseurs et les images sont devenus plats et plates et que le téléviseur a été conservé en l'état c'est à dire bombé en bosse. Le téléviseur de ma grand-mère continuait à bomber en bosse des images qui lui arivaient parfaitement plates.

D'un autre côté, sur ce téléviseur (d'époque) les films étaient tous rigolos avec une image véritablement distendue au centre et plutôt étriquée en bas, en haut et sur les côtés, surtout les visages en gros-plan. Même un film triste nous arrachait un sourire quand la jolie dame pleurait en gros plan avec son gros nez.

Mais le clou des vacances, ce que je n'aurais raté pour rien au monde et ça tombait bien, ma grand-mère non plus donc elle allumait son téléviseur: c'était le défilé du 14 juillet.

Je n'arrive plus à me souvenir si le téléviseur était en noir et blanc ou en couleurs, mais je me souviens très nettement de la drôlerie de la chose.

18072006_big_525 Tout commençait en haut des Champs Elysées et donc en haut du téléviseur, c'est à dire en tout petit, avec un arc de triomphe aussi tout petit.

Pas cadencé après pas cadencé les différents corps d'armées s'avançaient dangereusement vers le centre de l'écran.

Je ne sais pas si vous avez déjà regardé le défilé du 14 juillet à la télévision, c'est d'un ennui et d'une lenteur xenarthresque .

Mais la lenteur faisait parti de l'action, grâce à elle nous avions tout le loisir d'apprécier les déformations au fil des lignes cathodiques. De petits corps avec des longues jambes nos militaires finissaient par quitter l'écran en bas à droite et à gauche, rabougris, courts sur pattes, mais avec un cerveau immensément allongé.

Sauf la légion étrangère qui jamais ne se sépare et fini toute entière en bas à gauche de l'écran (dans le même état) .

L200xh189_zitroneb613a C'était captivant, rythmé en plus par de la musique militaire qui m'a toujours plu et commenté par Léon Zitrone qui changeait tout et m'aurait rendu passionnant n'importe quoi.

J'aimais les défilés du 14 juillet de mon enfance, quand ils passaient sur le téléviseur de ma grand-mère.

Je vous assure que c'était quelque chose ! Unique en France sans doute comme spectacle !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Saperlipopette ! - dans vie de famille
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de mouic
  • Le blog de mouic
  • : Curieux et insolite, plonger dans l'histoire, dans les histoires, découvrir la nature, un poème, bricoler, enrichir son vocabulaire, découvrir un "bon mot", cuisiner, s'étonner
  • Contact

Recherche

Liens